Kenya

Au Kenya, les précipitations sont rares. En fait, la pluie ne tombe que deux fois par an, lors de périodes de pluies diluviennes pouvant durer plusieurs semaines. Pour prévenir la sécheresse et les pénuries alimentaires, il est indispensable de faire le meilleur usage possible de cette eau de pluie.

Projects in Kenya

Quel est la situation de la collecte des eaux de pluie et son potentiel au Kenya?

De tous les pays d'Afrique de l'Est, le Kenya est en tête des avancées technologiques et innovations pour récupérer les rares eaux de pluie qui tombent sur une grande partie du territoire. Pour une consommation domestique par exemple, les réservoirs de toitures fournissent une source d'eau de qualité pendant les saisons sèches lorsque les ressources en eau s'épuisent. Du côté des communautés agricoles, le pays a connu de nombreuses expériences réussies en ce qui concerne la création à grande échelle de terrasses ou l'adoption de mesures de retenue.

En d'autres termes, les Kenyans ont une excellente expérience de l'exploitation des eaux de pluie, que ce soit pour un usage personnel ou afin d'accroître la productivité des cultures quand le manque d'eau freine leur croissance. Mais avant tout, on observe que les organisations kenyanes ont joué un rôle majeur dans le développement de technologies innovantes, notamment les barrages de sable, les barrages souterrains ou les bassins de captage entre roches ("rock catchment"). Les médias locaux et le public reconnaît le rôle important joué par certains éléments naturels (notamment les grandes forêts) dans la retenue des eaux.

Depuis les années 1950, les ONG et les organisations gouvernementales admettent que les terres arides et semi-arides du Kenya (représentant près de 80% du territoire) nécessitent une approche permettant d'exploiter au maximum les faibles volumes de précipitations annuels du pays. Des projets de collecte des eaux de pluie ont produit et créé des technologies innovantes qui tirent parti de façon intelligente des paramètres naturels du paysage.

Quels exemples peut-on donner de ces technologies ?

On peut citer l'exemple des barrages de sable qui ont été développés pour retenir l'eau dans les rivières saisonnières sableuses. Un barrage bloque partiellement le débit d'eau et de sable, et amasse une grande digue de sable contre la paroi. Quand il pleut, cet amas de sable est saturé d'une eau filtrée de maladies à transmission hydrique, et souvent prête à boire. Le ruissellement naturel des routes et collines a également été exploité, par des systèmes dirigeant les écoulements vers des bassins ou réservoirs.

Ces technologies sont des solutions logiques dans des conditions de sécheresse. Il est tout à fait judicieux de capter l'eau quand elle s'écoule et de la stocker pour une utilisation ultérieure. La réussite de ces projets est telle que les organisations kenyanes transposent maintenant le modèle des barrages de sables en dehors des frontières du Kenya.

Pour savoir plus, contactez RAIN: info@rainfoundation.org.

Project list
L'eau potable doit être accessible à tous et en quantité suffisante
Comment pouvons-nous y arriver ? Nous proposons trois services essentiels de collecte d'eau de pluie :
RAIN Mise en œuvre RAIN Collecte d’information RAIN Conseils

Notre devise "L'eau de pluie appartient à tout le monde" est rendue opérationnelle pour la sécurité alimentaire, l'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH), l'adaptation au changement climatique et le renforcement de la résilience. RAIN comprend le pouvoir de l'eau de pluie, ainsi que la façon de la collecter et de l'utiliser efficacement à l'échelle du bassin versant.

Plus d'informations

Téléphone : +31 (0)20 58 18 250
Courriel : info@rainfoundation.org
Barentszplein 7
1013 NJ Amsterdam, Pays-Bas

Ou laissez-nous un message :

Nom

Organisation

Numéro de téléphone ou adresse mail

Message